Victime de Fukushima? Deux pénis pour le prix d’un!!

Le stratagème peut prêter à sourire mais son auteur risque de le payer cher. Samedi dernier, l’athlète italien Devis Licciardi a été pris la main dans le sac lors d’un contrôle anti-dopage à l’issue des championnats nationaux d’athlétisme. Au moment d’uriner, le contrôleur s’est rendu compte que l’Italien utilisait un faux pénis qui contenait certainement une urine vierge de toutes substances illicites.
Comme le révèle le site de Le Monde, le coureur transalpin au moment de passer au contrôle avait demandé à « être seul » pour aller uriner. Les réglements sont pourtant clairs et le contrôleur a insisté pour rester aux côtés de Licciardi. Le faux pénis n’aura pas fait illusion longtemps. Licciardi a été entendu lundi par le procureur antidopage du comité olympique italien.

Le quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport a donné la parole au spécialiste du 10 km. Licciardi explique que le faux pénis lui appartient mais qu’il ne l’a pas utilisé pour masquer l’usage de produits dopants. « Je suis deshonoré mais je suis propre », a-t-il déclaré au quotidien italien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s