Résultats & Article NR La Ville aux Dames

Les résultats

5km

10km

La chasse aux minima pour les France était ouverte.

La chasse aux minima pour les France était ouverte. © Photo NR

Courir Santé a de nouveau été un grand succès populaire et sportif avec plus de 1.000 coureurs, et la victoire de Yosi Goasdoué.

Courir Santé, l’épreuve gynépolitaine, est en grande forme. L’édition 2018 l’a de nouveau démontrée avec plus d’un millier de coureurs venus parcourir 2 km (sans classement), 5 km et surtout 10 km, qui était la course phare de la matinée avec 750 concurrents au départ.
Beaucoup de clubs ont répondu présent, le sas départ réservé aux licenciés s’étant même montré trop étroit, ce qui est finalement une bonne nouvelle. La première victoire de la matinée est revenue à Baptiste Depril-Dupré (A3T) qui s’est imposé avec autorité sur 5 km. Parti sur des bases élevées, avec un premier kilomètre bouclé en 2’55, il a vite écœuré ses adversaires et termine avec une minute d’avance sur Julien Papuchon (USSP), qui a bien géré sa course pour s’emparer de la seconde place dans le final. En féminines, une autre Corpopétrussienne s’est mise en évidence avec Mélanie Duros, qui a également fait preuve de prudence en début de course, pour cueillir une belle victoire en 20’20, record personnel explosé. Derrière, la jeune Mathilde Casteigts (JR37) n’a rien pu faire et doit se contenter de la seconde place, Alison Robert (ASPTT Tours) complétant le podium.
Goasdoué le boulimique Sur le 10 km, le niveau de la course était finalement plus relevé que prévu avec des inscriptions de dernière minute. Ainsi, dès les premiers kilomètres de course, un groupe de trois athlètes se formait avec Adrien Pajot-Wagner (Limoges Athlé), Yosi Goasdoué (non licencié) et Louis Barreau (Free Run/A3T). Mais au 5e kilomètre, les deux premiers nommés avaient lâché le Tourangeau. La course était loin d’être terminée puisque Pajot-Wagner craquait complètement sur la seconde boucle du circuit et laissait Goasdoué filer vers la victoire pour sa 4e course en quatre semaines. La surprise du jour allait venir de Jordane Auffray (Haute Bretagne Athlétisme), resté en embuscade jusque-là, et qui allait faire une grosse fin de course en chipant la seconde place à Barreau, pour finir à quinze secondes du vainqueur. Du côté des femmes, victoire surprise de la nouvelle sociétaire de l’ASPTT Tours, Anne Villoing, une vingtaine de secondes devant Sophie Hinsinger (USSP), alors que Cécile Arrouet, également de l’ASPTT, prenait la 3e place. Le club postier, dont le travail de qualité semble être reconnu, affiche une belle densité d’athlètes féminines pour cette nouvelle saison.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s