Accéder au contenu principal

Article NR, Résultats & Photos Ronde Solidaire 2019 Amboise

L’Amboisiènne

La Ronde Solidaire

Ronde solidaire : Gauchet sort victorieux

Vincent Gauchet a su retrouver la pole position des 18 km.Vincent Gauchet a su retrouver la pole position des 18 km.
© (Photos cor. NR, Éric Navarre)

La Ronde solidaire de la Saint-Vincent a été marquée par des erreurs d’aiguillage, qui ont rebattu les cartes en tête des différentes courses, samedi.

Forte de son succès populaire avec près de 700 arrivants, la sixième édition de la Ronde solidaire de la Saint-Vincent – organisée samedi après-midi à Amboise – ne méritait pas autant de mécontentements de la part d’une partie des coureurs à l’arrivée. La faute à des erreurs d’aiguillage vers les quatrième et cinquième kilomètres, qui ont complètement bouleversé la hiérarchie en tête des courses.
Les leaders se retrouvaient alors rétrogradés dans le peloton et ne parvenaient pas à revenir en pole position, sauf… Vincent Gauchet (Vineuil Sport), qui a su cravacher pour s’imposer sur les 18 km.
Confusion pour le podium des 8,7 km Favori de la course, il aura donc réussi à s’en sortir au prix d’un effort qu’il n’avait peut-être pas forcément envisagé : « C’est parti vite puisque les deux courses font partie commune pendant cinq kilomètres, mais au château Gaillard, il y a eu une erreur d’aiguillage et, avec les hommes de tête des 8,7 km, on s’est retrouvé vers la 40e/50e place. On m’a annoncé quatre à cinq minutes de retard au huitième, alors j’ai tenté le coup, j’étais sur un bon tempo et je suis revenu en tête au quinzième kilomètre, avant de gérer sur la fin. »
Si le dénouement était favorable pour le Vinolien, il en était autrement pour les favoris des 8,7 km, puisque Max Rivière (ASPTT Tours) et Florent Montrau (EVMA), le lauréat 2018, subissaient les premiers l’inexpérience de quelques signaleurs sur la course et effectuaient un kilomètre de plus. Les deux coureurs s’étaient détachés dès le début de la course et le duel s’annonçait palpitant, mais surprise à l’arrivée lorsque Frédéric Nau (RSSC) franchissait la ligne d’arrivée le premier. Mais après les réclamations de Rivière et Montrau, les deux hommes étaient reclassés premier ex aequo et Nau était rétrogradé troisième. Une décision loin de faire l’unanimité, d’où une certaine confusion à l’heure de la remise des prix.
Du côté des féminines, Sophie Hinsinger (USSP) a pris la bonne direction pour l’emporter facilement : « J’étais initialement inscrite sur la plus longue distance, mais une douleur à l’aponévrose m’a incitée à être prudente, alors j’ai préféré courir les 8,7 km. Le vrai objectif reste le semi-marathon de Chatellerault le lundi de Pâques. » Sophie Boudet, la triathlète de Vendôme, inscrit, elle, son nom au palmarès féminin des 18 km.
L’erreur étant humaine, on retiendra le bel engouement pour cette épreuve qui progresse au fil des ans et qui a su montrer ses qualités d’organisation depuis cinq années.

Catégories

Infos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :