ARTICLE NR : Ronde de Rotomagos

Course à pied : la ronde de Rotamagos a été rendue plus difficile par le vent

Belle victoire de Grégory Ducoux sur les 17,5 km.
Belle victoire de Grégory Ducoux sur les 17,5 km. © (Photo cor. NR : É. N.)

La 9e édition de la ronde de Rotomagos a été rendue encore un peu plus dur par les conditions climatiques. Avec de beaux vainqueurs à l’arrivée.

Le vent était l’invité de dernière minute de la 9e édition de la ronde de Rotomagos qui s’est déroulée ce dimanche à Pont-de-Ruan. Et Éole en a fait souffrir plus d’un parmi les 600 concurrents à l’arrivée des trois courses au programme (9 km, 17,5 km et 24 km).
Arthur Poirier (non-licencié) était le premier à franchir la ligne, s’imposant sur la plus courte distance devant Thomas Noël (CA Titres) : « L’écart s’est fait tout de suite et n’a pas bougé », expliquait le vainqueur, malgré les efforts de son dauphin pour revenir : « J’ai essayé, mais quand j’ai vu que je ne reviendrai pas, j’ai préféré assurer ma seconde place. » La troisième était prise par le master Pascal Le Gall (ST Microélectronics).
Chez les femmes, l’ASPTT Tours a signé un doublé avec la victoire logique d’Anne Villoing devant Cécile Arrouet.
Sur la course de 17,5 km, ce fut une belle démonstration de force de Grégory Ducoux, licencié au club de l’Indre AC mais habitant de Thilouze à 4 km du lieu de la course : « Ce sont mes parcours d’entraînement, alors je connais bien. J’ai laissé partir Laurent Turquetit avant de revenir vers le 8 ou 9e kilomètre. »
A la fin, deux minutes séparaient les deux coureurs, laissant entrevoir de belles capacités chez le lauréat en club depuis un an seulement. On le retrouvera aux 10 km de l’Arche le 1er mai à Tours-Nord.
Sur le 24 km Applincourt s’égare Chali s’impose Le classement féminin est remportée par la Corézienne Élise Berthy, déjà victorieuse en 2017. Sandrine Peronnet (ACC 37) prend la deuxième place, Bérengère Gault complète le podium.
Le parcours de 24 km a réservé quelques surprises : Harald Applincourt (JR 37), qui caracolait pourtant en tête de la course, a été victime d’une erreur d’aiguillage laissant le triathlète du SAS Tri 37 Waren Chali, qui courait sous les couleurs du Trek Tours Endurance, s’envoler vers la première place après 1 h 38 d’effort. « Cette course servait de préparation à la saison de triathlon qui débute bientôt, d’autant que j’avais fait une grosse séance vendredi… »
Du côté des femmes, Francesca Mondot (JR 37), boulimique de kilomètres en ce moment, a su récupérer des 42 km du trail Sud-Touraine du week-end dernier pour remporter une belle victoire, 2’30 devant Nathalie Moreau de l’ACIL.
Source : LA NR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :