TEST : Stryd, le capteur le plus précis du monde!

PRÉAMBULE : ceci n’est pas un test proprement dit mais plutôt un compte rendu d’utilisation. Cela fait plusieurs mois que j’utilise le Stryd, j’ai donc pu le tester sur des parcours que j’effectuais auparavant avec une montre GPS, et cela sur plusieurs séances, car si les montres GPS sont parfois capricieuses (la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain…), le Stryd reste imperturbable!
Pour découvrir le Stryd, son fonctionnement et son test complet je vous renvoie vers le site de NAKAN : Test du STRYD (en français).
Liste des montres compatibles : Stryd Watch Compatibility

Le Stryd est composé d’une multitude de capteurs, mais d’aucune puce GPS

PRÉSENTATION RAPIDE : à la base le Stryd a été développé en tant que capteur de puissance pour la course à pied, partie que je n’aborde pas dans ce test. Ce footpod est composé d’une multitude de capteurs : accéléromètre, inclinomètre, altimètre, baromètre altimétrique afin d’analyser avec précision le mouvement de votre pied. Il n’est donc pas équipé de puce GPS, et c’est un point important car il faut bien faire la différence entre la mesure de distance calculée par le capteur et la trace GPS que votre montre aura enregistrée. Vous pouvez d’ailleurs utiliser le Stryd en désactivant le GPS de votre montre (dans ce cas vous n’aurez pas de trace).
Autrement dit, et vous le comprendrez avec mon test sur piste, la trace GPS que vous obtenez avec votre montre est dissociée de la mesure enregistrée par le capteur, gardez toujours cet élément à l’esprit.

Le Stryd s’attache très simplement sur les lacets

MODE D’EMPLOI : il n’y a plus simple d’utilisation! Lorsque vous recevez le Stryd, il faut le charger, le fixer à sa chaussure et l’associer à votre montre…et c’est tout! Il n’y a aucun calibrage à faire, il est fonctionnel de suite.Enfin, vous devez quand même paramétrer 2-3 trucs sur la montre ou le téléphone.
Il faut télécharger l’application Stryd sur votre smartphone, cela permet de faire les mises à jours et de faire certains réglages. Sur votre montre…et bien cela dépend de votre montre. Par exemple chez Garmin il faut obligatoirement un modèle qui prend en charge CONNECT IQ afin d’y installer l’application STRYD (la plupart des modèles depuis la 230 le font).
La dernière étape est le paramétrage. Il faut simplement se rendre dans les menus du capteur et choisir si l’on veut que les mesures de vitesse et de distance soit effectuées par la montre (ou smartphone) ou par le Stryd. Je choisis donc l’option « Toujours » pour la Vitesse et la Distance, ce qui fait que vous pouvez laisser le GPS de votre montre activé et obtenir ainsi la trace de votre parcours, mais les mesures prises en compte seront celles du capteur.
Dernière chose, il faut désactiver l’étalonnage automatique et conserver le facteur sur 100, c’est le réglage par défaut du Stryd.

Le STRYD, pour qui? pour quoi? Le principal problème avec les montre GPS est la fiabilité de la mesure, et surtout la constance d’un jour à l’autre en fonction de la météo. De la même manière, courir en sous bois donne des allures fantaisistes et je ne parle pas des tours sur piste. Ce qui au final est paradoxal puisqu’on achète une montre pour avoir ces données. Et peu importe la gamme de prix, le problème est le même pour toutes les montres…et j’en ai testé des montres!!! Et le pire c’est que le leader mondial Garmin est peut-être celui qui offre le moins de précision, notamment sur la gamme Fenix (je possède une 5s plus). D’ailleurs, Garmin vient d’apporter un changement important sur ses derniers modèles comme la 945 avec un changement de puce GPS en provenance de chez Sony, annoncé moins énergivore et plus précis, reste à trouver le bon algorithme.
Tout l’intérêt du Stryd réside alors dans le fait que justement il n’utilise pas de puce GPS. Et le pire c’est qu’il n’est pas vendu pour ça puisque c’est avant tout un capteur de puissance! Mais tous ceux qui l’on testé avant moi on remarqué son incroyable précision, ce qui a attisé ma curiosité de geek 🙂
Le Stryd s’adresse donc à ceux qui recherche un outil de précision pour la course à pied et il est particulièrement intéressant pour les personnes courant en sous-bois, ville et conditions difficiles. Pour la puissance, c’est peut-être une piste pour l’avenir puisque c’est devenu une règle pour le cyclisme, je m’attarderai sur ce point prochainement.

LE TEST et LES MESURES : place aux chiffres! J’ai donc testé le Stryd sur 3 parcours différents : sur piste, en forêt et au lac de Tours.

La Piste : je me suis rendu sur le stade de Grandmont et celle de Chambray pour y faire quelques tours.

Les mesures sur piste

La Séance 1 (colonne S1, données garmin Connect), j’ai effectué 5 tours de piste successifs sur la ligne 1 en appuyant sur lap à chaque passage sur la ligne de départ et le résultat est bluffant : 0.40 à chaque tour. D’ailleurs sur le site de Stryd (Power Center) va encore plus loin, la précision est donnée au mètre (colonne Données Stryd en noir à droite), soit 2002m pour 5 tours! Sur les 2 dernières lignes de la colonne S1, je me suis mis sur la ligne numéro 8, où la mesure officielle est de 453,03m. Là encore, c’est ultra précis.
La Séance 2 (colonne S2), j’ai recommencé par la piste de Tours, mais j’ai vite compris que je perdais mon temps puisque les mesures étaient toujours aussi bonnes (3 premières lignes). J’ai vite couru sur la piste de Chambray où je fais parfois mes séances de 400m. J’ai d’ailleurs toujours eu un doute sur la vraie longueur du tour de piste puisque la piste est en falun rouge, sans ligne et autour d’un terrain de foot. Deux tours et basta, je reviendrais…je l’aurais un jour, je l’aurais!!

Tour de Piste à Chambray

Rebelote! Comme j’avais une séance de 400m à faire, j’en ai profité pour comparer les données d’une séance antérieure effectuée avec la même montre, mais avec le GPS seul sans le capteur.
Colonne de gauche : la montre avec le GPS seul.
Colonne de droite : la montre associé au Stryd.
Les chiffres parlent d’eux mêmes : non seulement l’écart est important mais la constance du capteur Stryd est incroyable : 3203m pour 8 tours pour 3200m officiel.
Alors oui les GPS n’aiment pas la piste et c’est probablement le pire endroit pour eux, mais quand même.

Parcours en sous bois – 30m de dénivelé

La Forêt : petite sortie sur un parcours situé en sous bois qui me sert de support pour m’entrainer. Un point de départ fixe et un point d’arrivée fixe, le chrono varie, pas la distance. Comme je l’ai déjà souligné, le capteur GPS est pris à défaut lorsque les conditions deviennent difficiles et quand il y a des obstacles ou des interférences entre la montre et les satellites. Le signal est perturbé ce qui a 2 conséquences principales : la mesure perd en fiabilité et le calcul de l’allure instantanée est faux. Avec le Stryd pas de GPS donc pas de problème.
Selon les conditions, les mesures de la montre Garmin vont de 0,87km à 0,93km. Pour le Stryd, c’est 0,93km ou 0,94km, et pour être précis de 0,932m à 0,936m, la mesure étant arrondie à la dizaine la plus proche. Le tout mesuré sur 5 séances (2 chez Garmin et 3 chez Stryd)
Avec tous ses capteurs, le Stryd s’en sort aussi bien que sur piste, malgré le dénivelé.

Le Lac de Tours : enfin des bonnes conditions pour le GPS! Un terrain dégagé qui permet d’avoir un bon signal constant. Ici, j’ai surtout remarqué des écarts entre les montres, la TomTom Runner me donnant une variante assez forte (de 2,28km à 2,36km), chez Garmin cela oscille entre 2,32km à 2,36km.
Sur ma Fenix 5S Plus, cela stagne à 2,33km -2,34km.
Avec le Stryd, je suis à 2326m – 2323m – 2327m.
Toutes les mesures ont été faites à des dates différentes.

CONCLUSION : Le Stryd est incroyablement précis et vous trouverez sur internet d’autres tests qui le confirme. Si les montres GPS font pour la plupart un excellent boulot, le Stryd s’approche de la perfection en terme de précision et ce quelques soient les conditions. Léger, facile d’utilisation, il ne sera pas utile à tout le monde mais démontre qu’à l’heure actuelle il est possible d’offrir au coureur un outil précis pour l’entrainement, uniquement basés sur des capteurs et des algorithmes, un peu comme le fait le Google Pixel 3 pour la photo avec un seul capteur arrière.
Initialement vendu comme capteur de puissance, je vais donc baser mon entrainement pour le prochain marathon de Tours sur les données de puissance du Stryd, ce qui fera l’objet d’un autre article. Qui sait, peut-être vais-je passer sous la barre des 2 heures…

NB : je n’ai aucun lien commercial avec Stryd, j’ai acheté mon exemplaire directement sur leur site.

POUR ALLER PLUS LOIN : ci-dessous le tableau comparatif concernant la précision des montres GPS et footpods sortis sur le marché depuis plusieurs années. Article complet disponible sur Fellrnr.

3 commentaires sur « TEST : Stryd, le capteur le plus précis du monde! »

  1. Je voudrais un petite précision sur ce Stryd.
    Ne faisant que de la marche, et non de la course à pied, pensez-vous que ce Stryd garde sa précision ?
    Si oui, aurais-je la même distance (sur un même parcours) en marchant vite, comme en marchant plus doucement, donc avec des pas
    moins rapides et plus courts ?
    Merci d’avance et bien à vous !

    J'aime

    1. Bonjour, j’ai le stryd depuis bientôt 6 mois et quelques soient les allures il est toujours aussi précis. Il n’y a donc pas de raison que cela change pour la marche, et ce même en changeant d’allure. De plus vous pouvez l’utiliser directement avec votre smartphone. N’hésitez pas, il sera bien plus précis que toutes les montres GPS actuelles!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s