MagisTrail: Le Contre la Montre du Runner

Retrait des dossards : je n’étais pas en avance…
L’effervescence avant le départ.

Chronomètre, voilà un mot que les coureurs connaissent bien et auquel ils accordent beaucoup d’importance, parfois trop. Issu du grec ancien khrónos (« temps ») et métron (« mesure »), le chronomètre sert à mesurer le temps 😀 .
La singularité du MagisTrail, quelque soit la distance, est de proposer une épreuve où chacun va courir contre le temps, seul(e)…mais en groupe! On connaît en vélo les contre-la-montre, le vainqueur étant celui qui réalise le meilleur temps pour parcourir une distance donnée, les participants s’élançant individuellement les uns après les autres.

Le départ sous haute surveillance

Ici, ce n’est pas le cas. Par groupe de 10, et toutes les 30 secondes, les coureurs démarrent sans stress puisque le chrono ne se déclenche qu’au passage sous l’arche de départ située quelques mètres plus loin.

Plus quelques mètres avant le déclenchement du chronomètre
Et c’est parti!
Quel mérite dans ces conditions, voici le vainqueur moral!

Les groupes sont aléatoires, autrement dit vous partez avec des coureurs de différents niveaux, hommes et femmes réunis. On ne peut donc pas calquer sa course sur le rythme des autres participants, et c’est bien là l’intérêt. Vous allez donc courir avec vous même contre le temps, et ce jour là plutôt deux fois qu’une puisque les conditions étaient difficiles, le sol étant détrempé et boueux. Dernier détail, étant donné la nature du terrain et du dénivelé, impossible de se caler par rapport à une allure. C’est un retour à la source, vous et vos sensations pour gérer la difficulté du parcours.

J’ai choisi de faire le 8km, avec comme objectif de découvrir ce format de course.
Heure de départ 10h17’30 ». C’est précis. 10h15, premier départ de la course. Les numéros de dossards des participants s’affichent sur l’écran géant installé pour l’occasion. Le speaker énumère les numéros de dossards. Le compte à rebours défile sur l’écran 30,29,28…un long bip retenti et les coureurs s’élancent. Aussitôt, l’écran affiche les numéros des suivants et c’est reparti pour une nouvelle procédure de départ.
C’est clair, précis. L’organisation est maitrisée, sans faille. Concept unique dans le département, je suis excité à l’approche de l’appel de mon numéro. Il ne faut pas traîner car 30 secondes c’est peu. On dirait que tous les participants en ont l’habitude tant la procédure est fluide.

Et c’est parti pour l’aventure! Les premiers hectomètres ne sont pas des plus plaisants car ils s’effectuent sur le bitume mouillé. Mais rapidement le décor change pour laisser place à un sol bien collant, boueux et glissant. Les chemins s’élèvent…pas mes jambes 😂
Non pas que mes baskets restent collées au sol, mais plutôt parce je ne suis pas dans un bon jour.
Le parcours est composé de 80% de chemins, entrecoupé de quelques passage sur le dur. Et cette fois j’apprécie ces instants goudronnés car la foulée est mieux coordonnée, alors que le reste du temps je peine à trouver mon équilibre.
Parcours accidenté, terrain piégeux, j’essaie néanmoins de me faire plaisir, mais un virage mal négocié m’entraine au sol! Un bon bain de boue! Couché-Debout, et c’est reparti!
Pour le chrono, étant donné que je suis parti dans les premières vagues je me suis vite retrouvé seul, mais heureusement pour moi mon allure sénatoriale m’a permis de me faire rejoindre par des concurrents plus rapide : des athlètes 🏃‍ !

Et arriva ce qui devait arriver : alors que les coureurs qui me dépassent maintiennent leur concentration et leur allure, mon esprit s’aventure au delà de la course et me voilà bercé par les gouttes d’eau qui perlent sur mon visage.
La pluie s’invite sur la course. Il fait frais (environ 7°). Sur les coteaux la vue est gracieuse. Un dernier passage dans un bois amorce l’une des dernières descentes, là où je me sens plus léger qu’en montée 😁!

La pluie redouble d’intensité, le déluge sera le compagnon des concurrents suivants, notamment les coureurs du 14km et 20km. Retour sur le bitume. Après une dernière descente, un virage à gauche nous ramène vers l’arrivée. Une dernière bosse, celle-là même déjà théâtre des premières arrivées des Foulées de Luynes il y a quelques années.
Sous l’arche le bip retenti, la course est terminée.
Je suis trempé et j’ai froid. Je fais un passage express dans le gymnase. Les nombreux bénévoles, toujours souriants, sont aux petits soins pour nous servir. La soupe chaude est là, comme le reste du ravitaillement. Et puis il y a l’espace massage…très appréciable!

Le réconfort après l’effort
Les coupes attendent les vainqueurs

Ce n’est pas cette année que je pourrais me faire une idée précise de cette course au chrono puisque j’ai un peu lâché l’affaire sur la fin. Néanmoins je suis fan du concept. D’autant que le fait d’évoluer sur un parcours vallonné efface les repères d’allures, ce qui donne un sens personnel à cette épreuve.
Imaginons ce que donnerait un championnat du monde de cross/trail de contre la montre, avec des coureurs qui s’élancerait chacun leur tour, avec des temps intermédiaires et un public qui encouragerait chaque concurrent…cela pourrait être sympa.
Bref, j’ai adoré cette épreuve, et je le redis, mais l’organisation plutôt complexe était une vraie réussite, tant au niveau du timing des départs que de l’avant et l’après course. D’ailleurs ce n’est pas un hasard s’il y avait autant de participant.
Je vous y donne donc rendez-vous l’an prochain! En attendant vous trouverez ci-dessous le lien pour visualiser le parcours de la course ainsi que toutes les photos mises à disposition par l’A.S.Luynes.

PARCOURS

PHOTOS
Magistrail (20 km)  
Trail des Vallées (14 km)
Trail des Côteaux (8 km)
Les coulisses (44 photos)

2 commentaires sur « MagisTrail: Le Contre la Montre du Runner »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s