Utiliser La Puissance en Course à Pied

Grégory en pleine démonstration

Les watts, les watts, on n’entend plus parler que de cela en cyclisme. La mesure de la puissance est devenue quelque chose de commun dans le peloton professionnel. Mais depuis ces dernières années, le capteur Stryd tente de s’imposer dans le monde de la course à pied. D’ailleurs, certains modèles de montres (Coros par exemple) l’implantent directement dans leurs montres. Ceci étant, Stryd possède toute une plateforme d’analyse de la puissance, ainsi que des plans d’entrainements basés sur la puissance, en plus d’être le capteur le plus précis au monde pour mesurer la distance.

Il y a peu encore, la fréquence cardiaque était le juge de paix en matière d’entrainement. Associée à la VMA (Vitesse Maximale Aérobie), le coureur adaptait ses entrainements et ses allures en fonction des ces données. Mais aujourd’hui, les plans d’entrainements peuvent s’établir en fonction de la puissance qui fonctionne en zones, comme la FC.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille l’excellent site suisse de Grégory Chanez, Nakan.ch, qui a réalisé un (énorme) dossier sur le sujet, et qui vous explique tout sur l’intérêt de la puissance en course à pied.

A découvrir ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s